Courtage maritime

Le courtier maritime joue le rôle intermédiaire entre l’offre et la demande sur les marchés de la commande, l’achat ou la vente, ou encore de l’affrètement des navires, de la construction navale, des ventes d’occasion et de la démolition. 

Sur ces marchés, le courtier assiste ses clients (affréteurs, armateurs ou chantiers) dans la recherche d’une contrepartie, dans la négociation, dans la rédaction de la documentation commerciale et administrative.

En France, on peut compter environ 30 sociétés, regroupant près de 200 courtiers, hors présence internationale. 

Il faut enfin distinguer le métier de courtier d'affrètement / courtier d'achat et de vente de navires, d’avec le métier de courtier maritime « conducteur en douanes », l’une des plus anciennes professions du maritime, créée par un édit de 1657 rédigé sous Louis XIV, qui se charge des traductions officielles et de la mise en douane des navires étrangers.