Profil Membre CMF

Societé : CARIBOU CONCEPT

Secteur d'activité : Conseil et expertise

Régions : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Personne à contacter : Jean CORRIGOU

Fonction : Président

Email : jpcorrigou@gmail.com

Téléphone : 0603483231

Site web : http://www.caribouconcept.com

Ombres et lumières

Dans mon métier, je n’appartiens qu’à la deuxième ou troisième génération, à peine, de “ concepteurs en lumière architecturale ”. en effet, si le métier de régisseur-lumière est centenaire au théâtre (en admettant que Craig et Appia, “ régisseurs absolus ”, en sont les pionniers), il commence seulement à être reconnu dans les métiers de l’urbanisme. Les grandes entreprises de l’éclairage ne s’intéressent à la lumière d’un point de vue “ artistique ” que depuis trente-cinq ans environ. La première génération de concepteurs lumière naît avec les premiers “ plans lumières de ville ”, à l’origine de la mise en valeur de nombreux monuments, parmi lesquels la Tour eiffel est emblématique. en effet, le cyclique changement d’éclairage du monument symbolisant Paris dans le monde est à la mesure de l’avance internationale des créateurs français en ce domaine de pointe : la “ conception lumière ” fait partie de l’exception culturelle française.

Alain guilhot, Pierre Bideau, roger narboni ont ainsi ouvert la voie vers une approche conceptuelle et esthétique de l’espace urbain nocturne. Les traditionnelles lampes au sodium, à l’aspect “ sécuritaire ” trop connu, uniformisaient toutes les couleurs ; elles font place désormais à des nuances de couleurs chaudes qui permettent de nouveaux jeux plastiques avec l’espace urbain. Aujourd’hui, tout concepteur lumière à la française collabore sur les plus grands chantiers mondiaux dans le cadre de groupements de maîtrise d’œuvre (architectes, urbanistes et paysagistes).

A la recherche d’un métier nouveau

Au-delà de cette activité professionnelle, je suis à la recherche d’un métier nouveau au sens non plus de la fonction sociale, mais du vecteur, du medium de cette activité créatrice (“ métier ” est ici à comprendre comme dans le “ métier à tisser ” du canut, ce modèle d’ouvrier- artiste).

Ce métier nouveau, pour s’exercer, suppose donc un affranchissement critique et esthétique des contraintes de tout “ chantier ”... L’architecture est devenue un travail d’équipe ; or la solitude requise par cette pratique nouvelle réclame un terrain strictement expérimental. Comme les éclairages scénographiques expérimentés au théâtre ont nourri les grands plasticiens désormais reconnus de la lumière (Yann Kersalé, James Turrell), il est temps de conceptualiser la dramaturgie que l’architecture et l’urbanisme offrent à un geste artistique détaché de toutes contraintes fonctionnelles.

Mon parcours pluridisciplinaire

Ou du travail à l’art... en effet, je travaille professionnellement depuis l’âge de 17 ans, quand j’ai signé mon premier contrat, en tant que machiniste, au éâtre national de nice ; par la suite, l’école supérieure d’art dramatique du éâtre national de strasbourg fut ma seule université ; en 25 ans, c’est donc l’expérience qui m’a permis de changer d’échelle : 20 ans de régie théâtrale et, en parallèle, 10 ans de création-lumière au service de l’architecture... et autant d’années d’observations et d’imagination, de visites et de lectures, de croquis et de notes m’amenant à concevoir mes propres installations d’artiste - sans jamais avoir eu le temps et l’occasion de les réaliser. A 49 ans, j’ai donc la volonté de synthétiser ces expériences pluridisciplinaires en une seule proposition esthétique cohérente.

Ce changement d’échelle obéit à un mouvement d’ouverture : d’abord con né dans les coulisses du théâtre, le simple manutentionnaire s’est glissé en régie pour en apprendre les métiers, à l’époque de l’évolution historique de la machinerie manuelle à la programmation informatique. Au-delà de l’apprentissage des techniques nouvelles par ordinateur, l’enseignement du T.n.s. me fut évidemment capital pour maîtriser dramaturgiquement la relation organique de la scénographie et de ses lumières, voulue dès l’origine par la scène moderne ; mais en privilégiant l’approche de tout spectacle par son éclairage, je fus conduis à quitter l’enceinte des théâtres. Travailler avec les plus grands metteurs en scène (Peter Brook, mathias Langhoff, Jacques Lassalle), mais aussi avec des danseurs et des musiciens (William Christie, Pierre Boulez), certains susceptibles d’intervenir en dehors des scènes institutionnelles fermées, m’a progressivement amené à participer à la mise en lumière d’espaces publics variés comme à la théâtralisation de la Ville.

Désormais, je travaille essentiellement avec des cabinets d’architectes et d’urbanistes (nicolas michelin, Christian de Portzamparc) ; toutefois, du spectacle vivant et de ses constructions scénographiques, demeure chez moi le souci de créer maintenant des structures lumineuses autonomes, des “ sculptures de lumière ” mises en valeur dans un lieu préexistant ou selon une installation propre.

Références Principales 

- Mise en lumière de la Pyramide inversée et de la galerie Commerciale du Louvre.


- Mise en lumière de la salle d’exposition Brillat Savarin au CNIT la Défense.

-Eclairage événementiel de la Grande Halle de la Villette intérieur extérieur 2003.


- Illuminations de noël rue Mouffetard et Avenue de Saint-Ouen à Paris dans le cadre de

« Paris illumine Paris » 2004, 2005, 2006, 2007, 2008.

- Mise en lumière du siège social de la société « Vente Privée.com ».


- Mise en lumière du Quartier du noyer Doré à Antony.

- Mise en lumière du Quartier de la noue Caillet à Bondy.

-Mise en lumière intérieur et extérieur de l’ Usine (ex usine Center) à Vélisy. 


- Mise en lumière de la façade du Palais des Congrès de Paris.

- Etudes de mise en lumière du Carrefour Chantilly.

- Mise en lumière de la façade du Carrefour Sainte Geneviève des Bois.

- Mise en lumière de la façade du Carrefour Bonneval.

- Mise en lumière intérieur et extérieur du Carrefour BAB2 à Biarritz.

- Rédaction de « l’ABC de la Lumière » éditions ACA. 


Jean-Philippe Corrigou a reçu le Prix « Espace Intérieur » dans le cadre des trophées lumière au salon Lumiville pour sa réalisation des éclairages des salles d’exposition du Carrousel du Louvre. 

Depuis début 2017 , Caribou COncept s'oriente vers la création d eluminaires pour le yachting. Nous démarrons une collaboration avec divers Designers de Yachts et Super Yachts. Nos créations seront vidibles prochainement.