Industrie et services nautiques

L'industrie nautique française est l'un des secteurs où la France dispose de positions de leaders mondiaux, dans les domaines de la voile et de la glisse. Elle est également le 4e producteur de bateaux à moteur. Elle contribue ainsi positivement à la balance commerciale du pays avec un taux d'export qui a encore progressé en 2013/2014 et atteint un niveau record à 72,4 % (71,6 % l'année précédente). 

En 2013, la filière nautique française comptait 5.109 entreprises, représentant 39.699 emplois et 4,26 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Les activités du négoce et de la maintenance et de construction et importation de bateaux génèrent à elles seules plus de la moitié du chiffre d’affaires total de la filière et plus d’un emploi sur deux. 

Plus que jamais tournée vers l’export, qui concerne 72,4 % de sa production, l’industrie nautique française continue de résister en 2013/2014 comme l’année précédente, tant en termes de chiffre d’affaires que d’emplois, malgré le contexte actuel difficile. 

  • Après un recul de près de 5 % du chiffre d’affaires en 2012/2013, celui-ci s’est stabilisé en 2013/2014 (– 0,1 %) s’établissant à 739,4 millions d’euros (contre 740,3 millions d’euros l’année précédente). 

    Après une baisse de 5,8 % l’année passée, la production de voiliers, fer de lance de l’industrie tricolore, s’établit en 2013/2014 à 441,5 millions d’euros de chiffre d’affaires (+4,5 %) dont 76,5 % sont réalisés à l’export. Contribuent à ces performances, les segments du monocoque habitable et du multicoque habitable sur lesquels la France est leader mondial. 

  • La production de bateaux à moteur représente un chiffre d’affaires de 286,1 millions d’euros en 2013/2014. L'année 2013/2014 voit la tendance au renforcement de la présence française à l'international se confirmer avec des ventes exports qui ont représenté 67,8 % du chiffre d'affaires. 

En 2013/2014, le chiffre d’affaires réalisé à l’export s’est élevé à 535,6 millions d’euros. 

  • Le grand export (continent américain, Asie et Moyen Orient) atteint un chiffre d’affaires de 306 millions d’euros et représente 41,4 % désormais de la production. 
  • L’Europe progresse de 3,2 % à 226,8 millions d’euros après une baisse de 12,0 % en 2012/2013. Les ventes sur le marché français poursuivent leur baisse : – 3,0 % à 203,8 millions d’euros). 

En 2013/2014, le marché de l’occasion progresse, dans un contexte pourtant difficile : 62.078 transactions ont eu lieu sur la période, contre 61.609 en 2012/2013, principalement des bateaux à moteur (80 %) et des bateaux de moins de 6 mètres (63 %). Quant au nombre de permis plaisance délivrés, il enregistre un léger fléchissement (– 2,30 %), après trois années de hausse continue de 2009 à 2012 (+27 % sur cette période). 

Côté sports nautiques, des disciplines telles que le Stand Up Paddle, le kayak ou le kitesurf connaissent toujours un véritable engouement et les pratiquants adaptent aujourd’hui de plus en plus leur support en fonction des conditions météo rencontrées. 

La location maritime et fluviale séduit également de plus en plus d'adeptes. La France, grâce à la longueur et à la diversité de ses côtes et à son important réseau de voies navigables, ainsi que l'offre toujours plus diversifiée des loueurs maritimes et fluviaux, répondent parfaitement aux attentes d'un public exigeant, à la recherche d'escapades insolites. 

 

 

 

 

 

L’économie de l’industrie et des services nautiques 

  • 5.109 entreprises, 
  • 30 catégories d'entreprises, 
  • 39.699 salariés, 
  • 4,26 milliards d'euros de chiffre d’affaires total, 
  • 44.580 bateaux produits, 
    • représentant un chiffre d’affaires de 739,39 millions d'euros, 
    • dont 72,4 % vendus à l’export. 

Principaux repères de la pratique nautique 

  • 9 millions de pratiquants occasionnels, 
  • 4 millions de plaisanciers réguliers, 
  • 12.814 nouvelles immatriculations : 
    • 68 % de bateaux à moteur, 
    • 46,5 % de bateaux < 6 mètres, 
  • 62.078 mutations de propriété : 
    • 80 % de bateaux à moteur, 
    • 62 % de bateaux < 6 mètres, 
  • plus de 1.000 écoles de voile, 
  • plus de 200 bateaux-écoles, 
  • 84.323 permis plaisance délivrés. 

Les aménagements… 

  • plus de 370 ports de plaisance, 
    • pour 252.500 places de port, 
  • 38 ports à sec, 
    • pour 11.248 places. 

 


Structures institutionnelles


Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques 

www.csnpsn.developpement-durable.gouv.fr

Le Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques est constitué de 46 membres représentant le plus large éventail de compétences du secteur. 

Il a une vocation de conception, de coordination, de concertation et d’impulsion. 

Ses préoccupations dans le domaine du nautisme, touchent tous les domaines de notre société, que ce soit en termes d’économie, d’aménagement,  d’environnement, d’emploi, de sécurité, de tourisme, d’éducation, de loisir ou de sport. 

Ses travaux contribuent à la structuration et au développement de l’offre d’activités nautiques, à l’évolution de l’encadrement législatif et réglementaire, au développement de la pratique et à la dynamisation du secteur. Il s’attache à en accompagner les mutations. 


Fédération Française de Voile 

www.ffvoile.fr

Créée en 1946, la Fédération Française de Voile a pour objet d’encourager, de promouvoir, de développer, d’animer, d’enseigner, d’encadrer, d’organiser, et de contrôler dans la limite de ses prérogatives le sport de la voile sous toutes ses formes de pratique, que celles-ci soient à visée de compétition, de loisir, de pratique éducative et sociale ou d’intérêt touristique. 

La FFVoile répond à quatre grandes missions : 

  • l’encadrement réglementaire et statutaire de la discipline, 
  • le développement d’un réseau national de clubs et de licenciés, 
  • l’organisation sportive de la pratique, 
  • la structuration des Equipes de France. 

La FFVoile en quelques chiffres c’est : 

  • 289.524 licenciés, 
  • 1.075 clubs dont 605 clubs labellisés, 
  • 1.066.239 personnes accueillies, 
  • 6.765 épreuves au calendrier. 
  •  

 


Fédération Française des Ports de Plaisance

www.ffports-plaisance.com 

La Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP) créée en 1979 est une organisation associative au service de tous les ports qu’elle regroupe en métropole et dans les DOM-COM – maritimes, fluviaux, lacustres et ports à sec. Seul interlocuteur officiel et organe de représentation reconnu, la FFPP fait la promotion du port de plaisance comme acteur incontournable du développement du territoire, poursuit ses missions de défense des intérêts de ses adhérents, les conseille dans tous les aspects technique, juridique et social, propose des formations adaptées aux différents métiers. 

La FFPP participe activement à la promotion de la filière nautique via les travaux du CODCAP (Comité de Développement des Capacités d’Accueil de la Plaisance) qu’elle a co-créé avec l’ANEL (Association Nationale des Elus du Littoral) et préside le Groupement Européen de Coopération Odyssea. Elle par ticipe également aux travaux du Comité des Marinas de l’ICOMIA (International Council of Marine Industry Associations) représentatif des intérêts économiques des ports de plaisance au niveau mondial. 


Fédération Française Motonautique 

www.ffmotonautique.com

La Fédération Française Motonautique, c’est : 

  • 892 licenciés annuels toutes disciplines confondues (bateau, jet, aéroglisseur, plaisance), 
  • 65 clubs affiliés, 
  • 9 comités régionaux. 

Elle organise : 

  • en inshore : 2 championnats du Monde – 4 manches comptant pour le championnat de France, 
  • en offshore : 4 manches comptant pour le championnat de France, 
  • en jet : 1 championnat du Monde en Guadeloupe, 1 championnat de France en vitesse et en endurance, 1 championnat régional en Martinique, en Guadeloupe, en Corse, en Grand Est, en Normandie, en Provence-Alpes- Côte d’Azur, et en Languedoc-Roussillon, 
  • en aéroglisseur : 2 championnats d’Europe. 

C’est aussi : 

  • l’adaptation spécifique d’un bateau pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder au pilotage, 
  • l’organisation de sessions pour l’obtention du certificat de qualification professionnel d’assistant moniteur motonautique. 

FIN- Fédération des Industries Nautiques 

www.industriesnautiques.fr

Syndicat professionnel rassemblant près de 600 acteurs de la filière nautique française, la Fédération des industries nautiques (FIN) a pour vocation d'accompagner, de défendre et de représenter les professionnels de l’industrie et des services nautiques français, en France et à l’international. 

Soucieuse de renforcer sa présence en régions aux côtés des entreprises du secteur, et de leur assurer un accompagnement et un conseil de proximité, la FIN déploie un réseau de partenaires territoriaux. Elle développe un dialogue régional avec les collectivités et institutions du littoral. Ces démarches permettent à la FIN de jouer un rôle moteur dans le développement de la filière nautique, à travers, notamment, la recherche de solutions au manque de places dans les ports et le déploiement d’actions visant à favoriser la navigation le long du littoral. 

La FIN contribue également au développement de la pratique nautique en en facilitant l’accès au plus grand nombre. Elle est à l'origine de manifestations telles que la Fête du Nautisme et est propriétaire du Nautic, Salon nautique de Paris et du Yachting Festival de Cannes. 

Consciente de l’importance du rayonnement de la filière nautique française, la FIN intensifie ses initiatives sur la scène internationale afin de favoriser l’exportation, faire connaître l’offre et le savoir-faire français, renforcer le caractère international de ses salons et attirer des clientèles étrangères en France. La FIN est membre fondateur d’EBI (European Boating Industry) et membre actif d’ICOMIA (International Council of Marine Industry Associations). 


Yacht Club de France 

www.ycf-club.fr

Le Yacht Club de France a été fondé à la fin du 19e siècle pour contribuer au développement de la navigation de plaisance. Installé à Paris, il est partenaire des principaux organismes qui définissent et mettent en oeuvre la politique de la plaisance en France. Il est également une interface avec son réseau de trente Yacht clubs alliés qui agissent depuis les façades maritimes françaises. 

Ses cinq cents membres passionnés partagent une même approche de la mer qui conjugue tradition et modernité, initiative et innovation. Ils s’attachent à la promouvoir auprès de tous ceux qui pratiquent la navigation de plaisance dans son sens le plus large : à voile comme à moteur, à bord des yachts de tradition comme des merveilles de technologie qui volent aujourd’hui sur l’eau. 

Le Yacht Club de France est aussi partenaire d’un réseau de vingt Yacht Clubs alliés européens, américains et asiatiques. 

Il est le porteur du défi français “Team France” pour la 35e Coupe de l'America. 


Construction de navires de plaisance et de services


Chantier Naval Couach

www.couach.com

Couach, plus de 100 ans d'innovation et de ‘Yacht Couture’. 

Depuis 1897 sur le bassin Arcachon, Couach et ses 250 ouvriers/créateurs oeuvrent à la réalisation de yachts ”custom”. 

Outre les yachts de plaisance, le chantier Couach fabrique, sous la marque PLASCOA, des patrouilleurs et des vedettes de surveillance en composites dont la tenue en mer exceptionnelle a fait sa réputation. 

L’entreprise est aujourd’hui une marque mature. Dès l’après-guerre, la deuxième génération de la famille Couach se lance dans la fabrication de bateaux en série aux qualités marines uniques qui font la renommée du chantier. Progressivement, le chantier va développer différentes gammes de bateaux et structure sa production autour de deux axes :

• des patrouilleurs et vedettes de surveillance pour les Marines et administrations nationales et internationales, 

• des Yachts à partir de 23 m, au super yacht de 50 m.


Corsica Yacht Services

www.cys.fr 

Corsica Yacht Services est une agence maritime qui couvre l'ensemble du territoire corse, à partir de trois bureaux implantés à Calvi, Ajaccio et Bonifacio. 

Mandataire de l’armateur comme du capitaine, sa première mission d’agent mar i t ime consis te à représenter le navire vis-à-vis des autorités. 

La maitrise d’une réglementation en constante évolution, aux modalités d’application de plus en plus strictes, permet à Corsica Yacht Services d’assister au mieux ses clients en matière de douane, de fiscalité, de contrôle de l’état du port, de police des frontières, de sécurité nationale, de service sanitaire, etc. 

Outres les formalités administratives, Corsica Yacht Services fournit et organise sur mesure l’ensemble des services logistiques et touristiques à haute valeur ajoutée indispensables aux yachts comme aux paquebots. 

  • Tous services au port et au mouillage, 
  • réservation de places de ports, 
  • coordination avec les autorités portuaires, 
  • coordination avec les stations de pilotage maritime, 
  • assistance et représentation générale, 
  • formalités administratives et douanières, 
  • envoi, réception de colis et courriers, 
  • services bancaires, 
  • avitaillement en carburants, 
  • avitaillement de nourriture et boissons, 
  • soutien et assistance technique, 
  • rescousse médicale, 
  • location de véhicules, 
  • organisation de transports, de voyages et d’excursions, 
  • organisation d’activités sportives et de loisirs, 
  • organisation de concerts privés à bord, 
  • etc. 

Corsica Yacht Services est membre fondateur du Groupement Européen d’Intérêt Economique AGents, un réseau d’agents maritime implantés en France (St Mandrier, St Tropez, Cannes, Calvi, Ajaccio, Bonifacio), à Monaco, en Italie (Imperia, Genova, Portofino, La Spezia, Venezia), en Espagne (Barcelona), en Croatie (Rijeka), en Grèce (Athens), à Dubaï, à Singapore et prochainement en Turquie. 


Fountaine Pajot 

www.fountaine-pajot.com

Créé en 1976, le chantier Fountaine Pajot situé sur deux sites, à Aigrefeuille, de 14.300 m2 couverts et à La Rochelle, de 15.000 m2 couverts, a sorti son premier catamaran de croisière en 1983 et son premier catamaran à moteur en 1998. 

Depuis, c’est avec une volonté constante que le chantier innove en permanence afin de répondre aux exigences d’une clientèle internationale en renouvelant régulièrement ses deux gammes Fountaine Pajot Catamarans et Fountaine Pajot Motor Yachts, et en poursuivant ses études de recherche et développement en terme d’innovation et techniques de production. 

Avec plus de 2.500 unités naviguant à travers le monde, le chantier référence mondiale du catamaran de croisière, compte aujourd’hui plus de 400 personnes sur les deux sites. 


IguanaYachts 

www.iguana-yachts.com

Iguana Yachts a conçu un système de mobilité révolutionnaire permettant de mettre à l'eau un bateau par ses propres moyens. Plus besoin de place au port, ni de remorque de mise à l'eau, le système de mobilité Iguana aide à franchir les quelques centaines de mètres qui séparent la mer du parking le plus proche ou à atterrir sur une plage non équipée de ponton.