Poids du maritime dans l'économie française

Étant donné la dispersion ou l'inexistence de certaines des données statistiques, ces chiffres sont des évaluations. 

Cependant, ce tableau s’en tient de façon restrictive aux emplois dépendant de façon quasi exclusive, de la mer. Ainsi les activités du tourisme littoral, qui pesaient à elles seules 28,5 milliards d’euros et 190.000 emplois en 2010, n’ont pas été intégrées aux chiffres du Cluster ! De même les activités portuaires à proprement parler ne tiennent pas compte des emplois indirects, comme ceux des zones industrielles portuaires ou des emplois induits dans le commerce. 

Le Revenu National Brut (indicateur proche de l’ancien PNB) a augmenté en France en 2014, la valeur de la production maritime (hors comptes doubles, c’est-à-dire nette d’échanges internes), ayant également augmenté, reste stable et proche de 3,2 % du RNB. La population active maritime (directe) représente 1,1 % de la population active totale du pays. 

Le secteur maritime est aussi important, si ce n’est plus, que les secteurs “traditionnels” français : 

Il emploie plus de personnes que l’industrie aéronautique (180.000 emplois en 2014), que le secteur des télécommunications (122.000 emplois en 2014) ou que l’industrie automobile (en 2013, équipementiers compris, 201.000 emplois). 

L'industrie maritime est supérieure en valeur de production à l’industrie aéronautique (50,7 Mrds d’€ en 2014) ou encore au secteur des télécommunications (33,8 Mrds d’€ en 2014).