Cluster Maritime Français et les Pôles de compétitivité

Les 70 Pôles de compétitivité sont des leviers pour susciter l’innovation et favoriser la croissance et la création d’emplois. 

Pôles Mer 

Depuis leur création en 2005, les Pôles de compétitivité Mer Bretagne Atlantique et Mer Méditerranée représentent le pivot des investissements dans la recherche et le développement des techniques et des technologies de demain appliquées au monde maritime. 

Les deux Pôles et leurs membres ont pour ambition partagée de développer durablement l’économie maritime et littorale. Cette ambition se décline en trois orientations stratégiques: 

  • être un des principaux leviers de la politique maritime intégrée, 
  • être une référence internationale dans le domaine maritime et littoral et valoriser leurs membres et leurs territoires à travers la marque “Pôle Mer”, 
  • être un moteur de la compétitivité des entreprises. 

En 10 ans, c’est 1,4 milliard d’euros d’investissements privés et publics, dans plus de 470 projets collaboratifs portés par un écosystème de plus de 700 membres, dont 60 % de PME, et représentant 100.000 emplois. 

Les Pôles concentrent également environ 90 % de la recherche et formation françaises en sciences et techniques de la Mer. 

Ce modèle innovant de deux Pôles étroitement coordonnés, à fort ancrage territorial et couvrant les deux façades maritimes métropolitaines (Manche/Atlantique et Méditerranée) de façon complémentaire, connectés à l’Outre-mer, et développant un réseau de rayonnement international, a été largement validé par l’expérience. 

Les activités maritimes et littorales réunies par le partage d’un même milieu sont vastes et diversifiées. Les deux Pôles ont donc structuré leur stratégie autour de 6 Domaines d’Actions Stratégiques (DAS) dont les périmètres et les enjeux principaux sont communs aux deux territoires : 

  • sécurité et sûreté maritimes, 
  • naval et nautisme, 
  • ressources énergétiques et minières marines, 
  • ressources biologiques marines, 
  • environnement et aménagement du littoral, 
  • ports, infrastructures et transports maritimes. 

Leur statut d’interlocuteur légitime et pertinent a été reconnu par leur implication dans l’ensemble des instances liées au maritime tant au niveau national qu’européen et leur succès dans les investissements d’avenir est le témoignage de leur réussite.

Pôle Aquimer 

En complémentarité des Pôles de compétitivités Mer, le Pôle Aquimer joue un rôle de premier plan dans la valorisation des produits aquatiques. Avec 122 adhérents, le Pôle Aquimer a labellisé 121 projets pour un total de 234,8 millions d’euros depuis sa labellisation en 2004. 

Les programmes s’articulent autour de trois thématiques : 

  • maximiser les ressources disponibles et créer de nouvelles ressources dans une perspective de développement ; 
  • positionner les produits aquatiques dans l’alimentation du futur ; 
  • modifier les fondamentaux de l’industrie aquatique pour faire émerger de nouvelles approches métiers et technologiques. 

Le Pôle permet ainsi aux filières de production – capture, culture ou élevage – et de transformation de trouver de nouveaux débouchés et marchés pour rester innovants et compétitifs, à l’heure où la demande en produits aquatiques ne cesse de croître. 

Agences de développement et clusters industriels locaux 

Aux côtés des Pôles de compétitivité, créés avant ou après ces derniers, les agences locales de développement économique, liées ou non à des collectivités, ainsi que les clusters industriels locaux (comme Bretagne Pôle Naval, Neopolia, Technopôle Brest Iroise), dynamisent l'économie au coeur des territoires. Favorisant les synergies entre industriels, mais également avec des scientifiques et des académiques, ils permettent d’encourager la R&D et l’innovation ainsi que l’esprit d’entrepreneuriat et la réussite de projets industriels. 

Parmi les nombreuses actions menées (formation, dossiers de financements, etc.), les projets européens et internationaux ainsi que les opérations à l’export, permettent de positionner les acteurs français sur les marchés et de faire reconnaître leurs savoir-faire, ce qui est essentiel pour le secteur maritime qui exporte massivement.


Pôles de compétitivité



Agences de développement et clusters industriels locaux